Communiqué du 8 mars 2017

Un nouveau chalutier neuf signé COPREXMA arrive à Lorient


Le Zachary, mis à l’eau au Chantier Naval Croisicais rejoint la flottille de Keroman

Le ZACHARY, chalutier-langoustinier de 13,80 mètres a été construit pour l’armateur Frédéric Lucas, déjà propriétaire de l’Alice Paul II, chalutier de 13,10 mètres construit en 2002. Il s’agît d’une nouvelle unité pour laquelle l’armateur, avec l’appui du Groupement des Pêcheurs Artisans Lorientais, a obtenu un nouveau permis de mise en exploitation (PME), condition indispensable à la construction d’un nouveau navire. L’arrivée d’un navire supplémentaire au premier rang pour la conception de bateaux de pêche en France.  » Nous nous félicitons de contribuer, une fois de plus, au nécessaire renouvellement de la flotte de pêche française. Nous mettons tout en œuvre pour répondre aux attentes des armateurs et des chantiers navals et pour les aider à relever les défis économique et environnemental auxquels est confronté le secteur de la pêche «  déclare Jean-François Ansquer, dirigeant de COPREXMA.

Un navire en composite

Chalutier Le Zachary

Chalutier Le Zachary

Le Zachary est une construction en polyester. Pour son second navire, l’armateur a fait le choix du composite PRVT, polyester-résine verre tissu, principalement pour des raisons de facilité d’entretien. Avec moins de risques de corrosion et d’usure, il devrait réduire ses coûts mais aussi obtenir plus de confort pour les marins et de meilleures conditions pour le traitement des captures. Le Zachary pêchera la langoustine et les poissons au chalut de fond. La qualité et la vivacité des langoustines est aussi améliorée grâce à 2 viviers d’eau de mer réfrigérée.

Caractéristiques du navire :Longueur : 13,80 mètres
Largeur : 5, 80 mètres
Creux : 2,80 mètres
Jauge : 40 UMS
Propulsion : 1 moteur 280 KW à 1 800 trs/mn
2 treuils hydrauliques et un portique avec 3 enrouleurs Cale : 15 m3
2 viviers à langoustines

De nombreux navires avec CNC…

Avec Le Zachary, le chantier Naval Croisicais renoue avec la construction neuve à la pêche. COPREXMA réalise actuellement pour le chantier le design d’un autre chalutier de 12 mètres destiné à deux armateurs de La Turballe et dont la construction va démarrer. Les derniers navires neufs construits par CNC remontent à 2013. Il s’agissait de palangriers destinés à La Nouvelle-Calédonie et dont COPREXMA a assuré le suivi de construction. Le bureau d’architecture et d’études navales breton est un partenaire historique du Chantier Naval Croisicais dirigé par Patrick Pradelle. Ensemble, ils ont réalisé plusieurs dizaines de navires.

A propos de Coprexma
…d’autres navires pour l’avenir de la pêche
Le carnet de commande de COPREXMA est bien rempli avec notamment trois autres navires en construction au chantier GLEHEN à Douarnenez : un chalutier de 25 mètres, BARA XVI, pour l’Armement Bigouden et trois chalutiers identiques de 15 mètres. COPREXMA a aussi décliné une version méditerranéenne de Sérénité, un projet de navire de pêche du futur labellisé par le Pôle mer Bretagne-Atlantique : Les architectes viennent en effet de réaliser l’étude de faisabilité d’un lamparo ciblant le poisson bleu pour le Comité régional des pêches maritimes et des élevages marins du Languedoc-Roussillon (Occitanie, Pyrénées, Méditerranée). SérénitéMED est un projet de catamaran de 12 mètres à propulsion hybride diesel-électrique pour la pêche au lamparo
Bureau d’études spécialisé, dans le cadre de l’évolution réglementaire, COPREXMA propose aussi les moyens et les calculs de réalisation du contrôle de la stabilité qui concerne désormais tous les navires de pêche, y compris ceux de moins de 12 m.

« L’art de concevoir pour la mer. »
Le bureau d’architecture et d’études navales COPREXMA concentre plus de 30 ans d’expertise dans la conception de bateaux de travail, en premier lieu pour la pêche. Plus de 500 navires voguent sous toutes les latitudes, nés de l’imagination et du savoir-faire de ses fondateurs Jean-François ANSQUER et Gilles ROLLAND, entourés d’une équipe de jeunes ingénieurs et architectes. Leur cheval de bataille : une conception optimisée des carènes et une recherche permanente des solutions les plus adaptées à l’intégration des équipements et apparaux indispensables aux bateaux de travail. Leader sur la pêche, Coprexma compte 6 navires en construction et plusieurs projets de 10 à 30m pour la France ainsi qu’une série de 12m et un navire charge à l’étude pour l’export. L’étude compte aussi une vingtaine de contrats en cours pour des dossiers administratifs, réglementaires, de stabilité, des refontes de bateaux de pêche, de navires à passagers ou de navires de servitude…Tournés vers l’avenir les architectes planchent aujourd’hui sur plusieurs navires innovants. En 2016 l’entreprise qui compte 5 salariés a réalisé un chiffre d’affaires de 550 000 euros.

Cliquez ici pour télécharger le communiqué de presse